Evaluer les compétences (2) : Pour éviter les réussites et les échecs abusifs

Pédagogie de base 

Dans le premier article, L'ECOLE DE DEMAIN pose la question de l'évaluation des compétences d'un élève en classe. Ici, dans le second article, l'auteur fait référence à Roegiers pour continuer sa réflexion sur l'évaluation des compétences...

Article de L'école de demain

Dans un premier article sur l’évaluation des compétences, nous présentions de manière synthétique des propositions de la recherche qui permettent de répondre à la question :comment évaluer les élèves dans la classe ?

Un des enjeux cerné est d’aborder avec les élèves des situations complexes, qui évitent la parcellisation, notamment celle des procédures. Apprendre ne nécessite pas forcément de partir du simple au complexe. La traitement global d’une tâche est plus stimulant et évite d’enfermer les élèves dans les procédures, en leur donnant toutefois l’occasion de les travailler et de les relier pour faire sens.

Mais comment éviter l’empilement et de se noyer dans les items à valider ? Cette critique est la principale adressée au Livret Personnel de Compétences.

Là encore la recherche nous permet d’éclairer cette question.

Pour Roegiers, la notion de critère est ici essentielle. Il distingue le critère minimal et le critère de perfectionnement.

« Un critère minimal est un critère qui fait partie intégrante de la compétence, un critère requis pour déclarer l’élève compétent. Un critère de perfectionnement est un critère qui ne conditionne pas la maîtrise de la compétence. Par exemple, pour dire de façon minimale qu’une personne est compétente pour nager en piscine, il existe deux critères minimaux : un critère de mobilité (il faut se déplacer) et un critère d’équilibre (il ne faut pas couler). D’autres critères peuvent entrer en ligne de compte, mais ils sont moins importants : le critère de rapidité, d’élégance, de variété (des nages), etc. Ce sont des critères de perfectionnement. »



Source de cette publication
Lisez la suite de cet article sur le site L'école de demain

A lire aussi au le coin pédagogique


Les secrets de l’aménagement de classe flexible
Les secrets de l’aménagement de classe flexible

Les différents acteurs du secteur de l’enseignement, dont les directeurs d’établissements et les enseignants ne cessent de chercher les meilleures méthodes pédagogiques pour améliorer le niveau des élèves et garantir de meilleurs résultats. Le concept de classe flexible est une idée innovante qui est déjà adoptée dans différentes écoles en France.


L’apport de la psychologie en éducation : 20 principes inspirants
L’apport de la psychologie en éducation : 20 principes inspirants

Les enseignants et le personnel de soutien gravitant autour des élèves pourront s’inspirer des 20 principes présentés dans ce document. Répartis en 5 rubriques, ces principes relevant de la psychologie et du développement répondent à des questionnements fréquents des enseignants.


L’empathie des professeurs favorise la réussite scolaire des élèves
L’empathie des professeurs favorise la réussite scolaire des élèves

L’empathie des professeurs favorise la réussite scolaire des élèves Fabrice Renault L’empathie des professeurs serait un soutien de taille pour la réussite scolaire des élèves.