Le test du bonhomme

Logopédie Pédagogie de base 

Un bonhomme par ci, un bonhomme par là. Le bonhomme n’est pas un dessin ordinaire. Il est à la fois vécu, ressenti, fantasmé, instrumentalisé. Il est l’incarnation d’une conscience de soi qui se forme progressivement au cours du développement et qui se modifie perpétuellement. Voici le bonhomme, le petit, l’aplati, le poilu, le dodu, le biscornu.

Article de sos Psychomotricité

Le bonhomme en miroir



L’évolution du bonhomme

Le simple cercle du têtard devient deux cercles de dimensions variables : celui de bas, plus grand, en vient à représenter le tronc ; celui du haut, plus petit, représentant la tête. Le têtard devient une patère à laquelle on suspend les appendices : aux bras poussent des doigts ; les jambes engendrent des pieds ; les visages s’ornent bientôt d’oreilles, yeux, bouche, dents, sourcils, lobes d’oreilles, cheveux et même de taches de rousseur.(H.Gardner, Gribouillages et dessins d’enfants. Leur signification. 1980)


  • À partir de 3 ans : c’est le bonhomme tétard constitué d’un rond et de deux jambes

  • À  4 ans : apparaissent les yeux, la bouche, les mains, les doigts et les pieds

  • À 7 ans : le bonhomme a des cheveux et des vêtements



Le bonhomme : une image corporelle ?

Tout en se perfectionnant, l’enfant à travers son dessin va faire des découvertes sur son propre corps.

Un bonhomme qui présente deux têtes et trois mains traduit parfois une expression de schéma corporel perturbé. Si l’enfant insiste sur une partie du corps de son bonhomme cela signifie que cette partie lui pose problème. Par exemple, les zones corporelles dont l’enfant a honte seront absentes ou rétrécies.



Source de cette publication
Lisez la suite de cet article sur le site sos Psychomotricité

A lire aussi au le coin pour logopède


Jeu : La pêche aux sons
Jeu : La pêche aux sons

Jeu qui permet de travailler le langage oral et la métaphonologie


Les élèves en difficulté
Les élèves en difficulté

Help ! J’ai un élève qui n’y arrive pas en maths ! Il n’a rien compris à la numération! Comment faire ?


La neurothérapie : Comment? Rééducation (par Anne-Lise POLO)
La neurothérapie : Comment? Rééducation (par Anne-Lise POLO)

L’un des plus célèbres chercheurs en neuroscience actuels, affirme que le développement de notre système nerveux est le résultat du besoin de se mouvoir : « thinking may be nothing else but internalized movement. So thinking is a premotor act. And therefore we are fundamentally moving animals that move intelligently. The more intelligent our movement, the more intelligent we are as animals. »


A lire aussi au le coin pédagogique


Les secrets de l’aménagement de classe flexible
Les secrets de l’aménagement de classe flexible

Les différents acteurs du secteur de l’enseignement, dont les directeurs d’établissements et les enseignants ne cessent de chercher les meilleures méthodes pédagogiques pour améliorer le niveau des élèves et garantir de meilleurs résultats. Le concept de classe flexible est une idée innovante qui est déjà adoptée dans différentes écoles en France.


L’apport de la psychologie en éducation : 20 principes inspirants
L’apport de la psychologie en éducation : 20 principes inspirants

Les enseignants et le personnel de soutien gravitant autour des élèves pourront s’inspirer des 20 principes présentés dans ce document. Répartis en 5 rubriques, ces principes relevant de la psychologie et du développement répondent à des questionnements fréquents des enseignants.


L’empathie des professeurs favorise la réussite scolaire des élèves
L’empathie des professeurs favorise la réussite scolaire des élèves

L’empathie des professeurs favorise la réussite scolaire des élèves Fabrice Renault L’empathie des professeurs serait un soutien de taille pour la réussite scolaire des élèves.